Les thèses de l'Opus Dei sont incompatibles avec Vatican II

From Opus Dei info

Auteur: Père Henri Denis, théologien, diocèse de Lyon


Un mot pour vous dire en mon nom et celui de beaucoup d'amis : votre dossier sur l'Opus Dei est remarquable d'information et ce courge. Aucune peur, aucune flagorne. rie, aucun esprit de dénigrement. La vérité lucide..

Nous n'avons pas fait un Concile pour en arriver la ...De façon plus précise. je voudrais dire les raisons qui me font apprécier votre dossier. D'abord - et il est bon de le reconnaître -, il y a quelque chose de navrant à l'idée qu'un Pape, dont la sincérité n'est pas en doute, puisse être à ce point floué par son entourage.

L'histoire de la papauté est remplie de ce genre mais il est évidemment plus facile d'en parler quelques décennies ou siècles après coup.

Et pourtant, on ne peut à la fois dèfendre Vatican II et l'Opus Dei. Il faut savoir (et je le dis pour l'avoir éprouvé dans ma chair comme dans ma pensée) que l'on ne a peut considérer comme compatibles les théses de l'Opus Dei sur la reconstitution de la "chrétienté" et la théologie de Gaudium et Spes sur la légitime autonomie des réalités terrestres. Et cela d'autant plus que les laïcs, majoritaires dans ce fameux institut, sont totalement téléguidés par les clercs. C'est là précisément que le bât blesse. Et cela pour deux raisons :

  1. D'une part, on nous propose désormais un " modèle" à imiter en la personne du marquis de Balaguer . Mais on oublie de rappeler son hostilité au Concile et même à Paul VI qui n'ont pas empêché le Corps mystique de devenir une "pourriture", Paul VI était visé. Paul VI était visé, parce qu'il avait mis en place un épiscopat espagnol vraiment conciliaire, ce que Jean-Paul II a hélas très vite contrecarré ici Espagne, mais aussi aux USA, en Autriche et ailleurs.-.
  2. D'autre part - et c'est le plus redoutable -, il y a dans l'Opus Dei une pratique, que l'on condamnerait aussitôt si l'on nous disait qu'il s'agit d'une Église comme celle de scienlologier les membres doivent se confesser tous les huit jours à un prêtre de l'Opus. Cela est contraire à toute la pratique de notre Eglise relativement à la vie religieuse, où l'on peut toujours faire appel à un confesseur extérieur à la congrégation. il s'agît donc bien de quelque chose qui identifie le groupe à une secte.

En fin de compte, on aurait envie de demander une trêve dans cette course aux canonisations. Je me met un instant à la place de nos frètes protestants, étonnés de notre prétention à décerner des brevets de sainteté. Laissons pour l'instant Dieu reconnaître les siens. Faisons une pause. -Renonçons à projeter devant nos yeux des vedettes ou des idoles oui peuvent prendre la place de l'unique Seigneur. Et revenons à l'Évangile : quand les pharisiens demandaient à Jésus quand vient le Royaume de Dieu, il leur répondit : "Le royaume de Dieu Dieu ne vient pas comme un fait observable. On ne dira pas : le voici ou : le voilà! En effet, le régne de Dieu est pami vous. a (Lc 17, 20, 21.)


La Croix. L'Evènement. Mardi 16 juin 1992

Personal tools
Opus Dei info